Hey you, tu es au bon endroit 😀

Dans la peau d’un californien heureux, optimiste et décontracté

apprendre à être heureux comme un californien

Partager cet article 💜

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on linkedin
Share on email

Savez-vous pourquoi la population californienne est-elle si heureuse de vivre ? Est-ce la présence de soleil 365 jours par an ? Pas seulement…D’ailleurs, on cite aussi souvent les danois comme le peuple le plus heureux du monde. Il semblerait que leur pratique du « Hygge »; mot indéfinissable qui représente les lieux cosy, le sentiment de chaleur, le réconfort et la protection; les aide dans leur quotidien, pour pallier au manque de soleil dans leur pays.

Mais à votre avis, comment un pays comme le Danemark ou un État comme la Californie peuvent-ils faire péter le score de « la bonheur attitude » ?

Les français, en quête de positive attitude et de bonne énergie ?

Les français sont vus, entre autres, comme des râleurs. Du moins, il s’agit d’un stéréotype que j’ai souvent entendu dans les pays où je me suis rendue et que je me suis toujours efforcée de défendre ;-). Pourquoi sommes-nous perçus comme des râleurs ? Qu’est-ce qui nous différencie d’un danois, d’un italien, d’un anglais ou d’un américain ?

Bien que je sois un pur produit français, bon « ok » mélangé à un soupçon d’italien, cela ne m’empêche pas de penser que nous aurions peut-être quelques conseils à prendre auprès de nos chers amis californiens. Je n’ai en réalité jamais spécialement été attirée par la Californie, ni même d’ailleurs imaginé y vivre un jour dans ma vie ou que j’en tomberai littéralement sous le charme…

Le soleil californien, la clé de la positivité ?

Oui, mais pas que ! Les Danois nous ont d’ailleurs démontrés le contraire ! Alors, quelles sont les clés de la positivité ?

Les californiens et leur cool attitude
Dans la peau d’un californien heureux

1. Soit un éternel optimiste

Si il y a bien une chose que j’ai apprise là-bas, c’est que les californiens sont très optimistes. À première vue, bien plus que nous ! Ils nous apprennent à laisser notre pessimisme de côté pour ce recentrer sur le positif autour de nous. Si votre vie sentimentale ne va pas ? Concentrez-vous sur votre vie professionnelle. Peut-être n’aimez-vous pas votre travail ou votre parcours étudiant ? Réfléchissez à ce que vous pourriez faire pour changer votre perspective ou vos objectifs de vie et réjouissez-vous simplement des petits plaisirs de la vie. 🤗

2. Ces petits plaisirs de la vie qu’on a tendance à oublier

Comment cultiver le bonheur à la californienne ?

J’ai été pendant longtemps dans une relation amoureuse avec un californien qui respirait l’optimisme. Je me souviens… à chaque fois que je passais une mauvaise journée, il me disait « Let’s go on a walk at the beach« , c’est-à-dire « Allons promener à la plage« ! C’était pour lui le meilleur moyen d’aller mieux !

Une longue marche le long de la plage à prendre en guise de thérapie du soir. On y va à pied ou en vélo et on admire le coucher du soleil. Et pourquoi ne pas envisager de prendre à emporter dans un restaurant local, pour un pique-nique improvisé ? 😎
C’est aussi ce que précise Laure Gontier, cette journaliste ayant vécu 3 ans en Californie dans son livre « Good Vibrations« . Elle nous rappelle « Ô » combien il est important de savoir profiter du moment présent, en cultivant les moments simples, comme une escapade dans la nature. (je vous parle d’ailleurs des parcs nationaux américains juste ici)

3. Bouge ton corps en faisant ce que tu aimes !

Tu vis avec lui 24h/24, 7j/7, 365 jours par an. Protège ton corps comme tu aimerais qu’il te protège d’un mauvais virus. C’est-à-dire, emmène le en balade ou courir, faire du vélo ou de la randonnée. Bref, fais lui faire des étirements, bouge le ou devrais-je dire « MOVE IT » !

En Californie, le sport fait partie d’une routine quotidienne. Les entreprises le savent et n’hésitent pas à inciter leurs employés à la pratique du sport. Les jeunes mamans courent avec leurs enfants dans la poussette et les jeunes surfeurs surferont toujours dans 20 ans. La culture du sport en extérieur est un art de vivre… à la californienne.

4. Savoir s’accepter

Il y a presque 2 ans de cela, j’ai eu un accident qui m’a valu une cicatrice sur la joue gauche. Pour tout vous dire, je ne l’aimais pas forcément et je m’étais même mise en tête de la faire disparaître par mon dermatologue. Entre-temps, je pars vivre en Californie, là où la culture de l’acceptation est reine. Sur place, j’ai changé, grandis et décidé enfin de m’accepter telle que je suis, avec cette cicatrice qui fait aujourd’hui partie intégrante de moi !

Pour la petite anecdote, mon copain avait souvent l’habitude de me dire « Don’t you like your scar ? Well, but instead of not liking it, you should own it, be proud of it ».
« Tu n’aimes pas ta cicatrice ? Et bien au lieu de la détester, tu devrais l’accepter et en être fière ».
Cet exemple est particulièrement cool et représentatif de la mentalité californienne. Aussi, j’aime le répéter à toutes les personnes autour de moi qui n’ont pas confiance en elles, en leur physique. Soit tout simplement fière de toi 😉

Life is simple… Get into the moment !

En conclusion

Je ne pense pas que les californiens aient une recette miracle du bonheur mais simplement un véritable art de vivre qu’ils cultivent, de générations en générations. Et croyez moi, je n’ai jamais autant reçu de compliments sur ma personne ou ma tenue vestimentaire qu’en 1 an et demi là-bas. Je n’aurais finalement qu’une seule chose à ajouter: souriez aux autres et surtout à vous même. Il n’y a pas meilleur thérapie ;-).

Si tu souhaites être informée des articles et des actus en avant première 👇🏽 (pas de spams)

[sibwp_form id=1]

You might also like 👇🏼😃

Los Angeles, Blog
FILLE AU PAIR

pourquoi partir en Californie ?

5 mois plus tard, j’étais en Californie. ! J’ai atterri à San Diego et plus précisément à Cardiff-by-the-sea par pur hasard. Je n’avais jamais entendu parler de cette ville.

#Pretttycool

@Southsidemanon